Le récapNews

Le Récap : Dangers crypto, Ledger NFT, BTC repart et guerre des mondes…

Crédit : Shutterstock

Mission sénatoriale sur les dangers des cryptomonnaies; BNP Paribas et la tokenisation; Guerre du métaverse; Ledger se met aux NFT, Bitcoin (BTC) reprend des couleurs… L’actu crypto de la semaine.

 

Les marchés des crypto-monnaies hésitent encore. Les cours affichaient cette semaine une reprise, à l’image du prix du Bitcoin et d’Ethereum, porté lui par l’imminence de la fusion ou Merge. A la veille des annonces de la Fed sur les taux directeurs, la tendance s’inversait de nouveau.

Les marchés financiers semblent cependant avoir été rassurés par la politique de la banque centrale américaine, qui a confirmé une hausse des taux. Dans le sillage des bourses et notamment du Nasdaq, Bitcoin regagnait la valeur abandonnée la veille en raison de la forte corrélation avec les bourses traditionnelles. Au moment de publier ce récap crypto, BTC cote plus de 23 700$ et l’ETH flirte avec 1700$.

Crypto ou la menace fantôme ?

Entre la député Aurore Lalucq et l’industrie des crypto-actifs, les passes d’armes sont fréquentes. Le secteur a peut-être une autre adversaire affichée au sein de la classe politique française. La sénatrice Nathalie Goulet a déposé au Sénat une proposition de résolution.

Celle-ci soutient la création d’une mission sénatoriale sur la crypto-actifs, dont un état des lieux. Il ne s’agit cependant pas d’aborder les bénéfices des actifs numériques, mais d’en établir les dangers et les usages illégaux. La sénatrice s’inquiète de la « forte admiration » suscitée par les crypto-actifs, et cela « au mépris de l’absence de toute réglementation et de leur dangerosité avérée ».

BNP Paribas objectif tokenisation de la finance

Société Générale n’est naturellement pas la seule banque d’envergure internationale à s’intéresser de près à la blockchainisation de la finance de marché traditionnelle. Plusieurs établissements collaborent ainsi avec la Banque de France à travers des travaux en matière de monnaie numérique.

C’est le cas du groupe BNP Paribas, qui a multiplié les projets ces deux dernières années. En 2022, la première banque européenne accélère même. En juillet, elle collaborait avec EDF ENR dans le cadre de la première tokenisation d’une obligation destinée à un projet d’énergie renouvelable. Pour le custody, elle a en outre sélectionné Metaco. Son ambition : faire cohabiter actifs traditionnels et numériques.

Meta Vs Web3 : la guerre des mondes… virtuels

Deux visions radicalement opposées s’affrontent sur le métaverse, celles portées respectivement par les acteurs du Web2 et du Web3. En juin, les grands du numérique « traditionnels » se réunissaient pour définir des standards communs. Parmi ceux-ci, Microsoft, Sony ou Meta.

L’industrie du Web3 et du métaverse ouvert a choisi quant à elle de créer son propre consortium de standardisation sous la forme d’une DAO. Il s’agit pour l’Open Metaverse Alliance for Web3 de défendre sa vision du métaverse, en rien comparable à celle de Meta. Le géant de la publicité et de l’exploitation des données personnelles engloutit des milliards de dollars chaque trimestre pour s’imposer dans ce secteur. Aux US, le régulateur pourrait toutefois lui mettre des bâtons dans les roues.

Aptos et Variant lèvent encore des fonds

Malgré un net ralentissement des financements au profit des entreprises de l’industrie crypto, les canaux ne se sont pas totalement taris. C’est ce que démontrent cette semaine plusieurs projets blockchain, dont celui d’Aptos. Fondée par des anciens de Meta (Facebook), l’éditeur développe une blockchain L1 axée « jeux, réseaux sociaux, médias et finance ». Et celle-ci lève 150 millions de dollars supplémentaires cette semaine.

Unstoppable Domains convainc aussi avec une valorisation qui atteint désormais le milliards de dollars. Le fournisseur de noms de domaine Web3 a levé 65 millions de dollars, se hissant au rang de licorne. La chute des cours des crypto-actifs ne doit pas faire oublier le potentiel du secteur. Le VC crypto Variant le rappelle avec la constitution de deux nouveaux fonds pour un montant total de 450 millions de dollars.

Ledger diversifie avec une marketplace NFT

Objectif diversification pour la licorne crypto française Ledger. Le fabricant de wallets physiques dispose à présent de sa propre marketplace de tokens non fongibles ou NFT. La place de marché avait été annoncée en juin. Elle a désormais ouvert ses portes.

Afin de battre le rappel, Ledger a distribué 10.000 pass Genesis sous forme de NFT et échangeables contre une édition limitée Black-on-Black de son wallet phare Nano X. Cette collection de jetons a rapidement connu un engouement en s’emparant de la première place sur OpenSea en termes de volume échangé le jour de l’ouverture.

Ce qu’il ne fallait aussi pas manquer :

Chaque dimanche matin sur Coins.fr, retrouvez « le Récap Crypto », une rubrique regroupant les principales actualités crypto de la semaine.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.